“CULTIVER L’ÉTUDE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES ET FAVORISER LEUR DIFFUSION„

L’Institut Grand-Ducal a été créé en 1868, dans le « but de cultiver les sciences, les lettres et les arts » et est composé aujourd’hui de six sections dédiées à l’histoire, aux sciences naturelles et mathématiques, à la médecine, aux arts et lettres, à la linguistique, l’ethnologie et l’onomastique et aux sciences morales et politiques.

La section des sciences morales et politiques recouvre notamment la philosophie, les sciences sociales, politiques et économiques, et la science juridique. Il réunit des personnes qui, par la valeur de leurs travaux scientifiques, méritent d’être réunies en un collège représentatif des branches du savoir définies ci-dessus.

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

11/07/2018Conférence Jean-Jacques RommesLes particularités de la croissance économique du Luxembourg17.30 | Chambre de commerce, 7, rue Alcide de Gasperi, Luxembourg-Kirchberg

Depuis une décennie maintenant, les analyses sur notre situation économique se divisent radicalement entre les chantres de notre prospérité et les cassandres qui prédisent des lendemains difficiles. Alors que les uns veulent distribuer les fruits d’une croissance qui fait pâlir de jalousie nos voisins européens, les autres expliquent que la croissance ne fait que retarder le moment où nous serons rattrapés par le déséquilibre structurel de nos finances publiques. 

Plus récemment, une ligne de pensée apparaît selon laquelle le dogme de la croissance mérite une remise en cause dans l’espoir d’endiguer la pollution atmosphérique, la consommation illimitée de ressources limités, le scellement des sols ou encore la pénurie de logement et les embouteillages routiers. 

En fait notre croissance économique a des particularités qui expliquent ces controverses. L’auteur de la conférence tente de les décrire, chiffres à l’appui, dans l’espoir qu’une description cohérente de notre situation économique aidera à dégager les défis d’avenir du pays prétendument le plus riche du monde.